Sincères confidences

Thierry Janssen a beau être un médecin célèbre et compétent, je ne l’avais jamais lu. Il a opéré un changement de vie assez radical et partage depuis quelques années le fruit de ses réflexions dans des ouvrages qu’on dit populaires.

Je sais bien qu’en France, ce qui est populaire semble toujours un peu suspect et synonyme de "simple", "facile" ou "déjà vu". Parfois, c’est évidemment le cas, mais bien souvent c’est notre façon élitiste de ne pas nous intéresser à ce que nous ne connaissons pas - paresseux et snobs que nous sommes !

Or, il faut un certain courage pour se confier à des milliers de lecteurs. Oser dire qu’on sort du rang et se mettre à nu par besoin impérieux de cohérence. Cette nécessite-là est évidemment une des clefs de toute évolution et la suivre de nos jours relève du défi. J’étais donc extrêmement curieuse de ce texte.

L’auteur se place en retrait du monde, en Egypte, et se raconte au cours d’une revisitation d’un chemin de vie à la fois émouvant et exaspérant car à force de se dire, j’en suis venue parfois à douter de sa capacité réelle à laisser les actes de sa vie parler d’eux-mêmes. Comme tout chercheur qui utilise les mots, le risque de l’auto-justification et de la sur-explication de soi est là, mais curieusement dans ce témoignage c’est un risque qui ne fait que passer... La sincérité y est si forte que tout est balayé et j’en suis ressortie heureuse pour lui, heureuse de cette saine lecture, heureuse d’avoir reçu ces confidences et de partager le point de vue que la recherche spirituelle n’a pas forcément à s’orientaliser et peut s’enraciner dans la société européenne.