Sibylle Niki - François Terrasson

"La sibylle, relais des forces naturelles, ne peut être comprise, parce qu’elle parle le langage de la nature. Enfermée dans sa grotte, elle a subi l’effet du grand transformateur qui a libéré (peut-être un peu trop) toutes les images non rationnelles de son inconscient.
Pour savoir ce qu’elle dit, il faut subir les mêmes changements qu’elle, c’est-à-dire plonger dans la nature, s’y abandonner. D’où le tunnel, le long duquel la pensée claire décroche progressivement pendant que baisse la lumière."

Femmes - entendons-nous encore la langue de Niki ?

Dans son Giardino dei Tarocchi, dans le sud de la Toscane, Niki de Saint Phalle s’était aménagée son nid dans le corps de la Papesse.

*Cit. de F. Terrasson, La peur de la nature, p. 47.