Mes 4 chemins

Je m’appelle Eva Wissenz, je suis née au Maroc et j’ai passé mes premières années en Corse, puis à Paris, dans l’ombre de Notre-Dame. À la Sorbonne, j’ai fait de longues études de Lettres, enseigné l’italien et l’histoire de l’art de la Renaissance. Mais j’ai ressenti la nécessité de me mettre en chemin plus concrètement. J’ai traversé la Grèce à pied en solitaire, été bénévole aux urgences pour enfants, publié des premiers ouvrages (détails ici), étudié la danse indienne et orientale, et travaillé quelques années dans l’art et le tourisme, ce qui m’a permis de beaucoup voyager.

Ensuite j’ai habité Marseille où j’ai vécu une vie très à l’essentiel, plus proche de la nature, et animé un atelier d’écriture dans une unité de soins palliatifs. La nécessité d’une mise en cohérence plus profonde s’est alors fait sentir.

J’ai commencé à ressentir la nature de plus du dedans, je me suis intéressée à la permaculture, aux ados et j’ai fait deux petits potagers bio en Limousin. Depuis longtemps, les questions de l’énergie et de la paix me passionnaient et j’en suis venue à co-créer, avec une équipe magnifique, une entreprise sociale centrée sur l’énergie solaire pour les plus pauvres (ici, GoSol).

Au coeur de cet équilibre, une autre relation au Verbe s’est installée que je souhaite partager par les livres et des accompagnements individuels avec Seepia que j’ai créée en la Finlande, où je vis.

Ce qui passe par "moi" n’est pas "à moi" et n’a de sens qu’en circulant.

1 Message

  • Auteur, occasionnellement traducteur, cherche éditeur(-trice) ... 15 avril 2013 22:29, par Duval Gil GARCIN

    Eva Wissenz, bonjour
    Votre texte de présentation de ce qui vous a amené à -et de ce qui vous retient sur votre actuelle activité d’édition, contient de quoi me pousser à vous contacter :
    - Vinobâ Bhave : Ce nom est associé à la "Lettre de Bhaskar Save à Swaminathan" dont j’ai , en accord avec les auteurs, Bhaskar Save & Bharat Mansata, effectué puis mis en ligne la traduction française. Elle a été communiquée le 26 Mars sur le site de Fabrice Nicolino, "Planète sans visa" qui l’a envoyée sur "Altermonde-sans-frontières" où elle a eu sa part de popularité et, je l ’espère, de lecteurs-relais !
    - Maroc : Ce pays où vous êtes née et avec lequel vous ne cesserez de fusionner où que vous soyez, je le comprends, m’a touché en 2 occasions : J’en ai parcouru l’éblouissante variété, régions, peuples, villes, villages, paysages, de Fès à Essaouira et retour par Beni-Mellal, avec une amie en 1981, puis, je suis intervenu dans le cadre de plusieurs projets de co-développement, dans le Rif (gestion participative des forêts), le Moyen Atlas (création d’une distillerie rurale près de Khénifra) et l’Anti-Atlas (étude "Safran" financée sur la FAO, visible online). Comment s’en lasser ? J’y retourne dès que possible !
    - Nous avons été voisins d’articles sur ce même blog d’Altermonde-sans-frontières ce qui m’a fait connaitre l’existence de Seepia & Natural Writers dont j’apprécie le concept tel que vous le décrivez.
    - Je suis l’auteur de 2 articles récents postés sur ce blog suite à la Lettre de B.S. : "Plaidoyer pour un printemps agraire, en Syrie comme ailleurs" paru le 11 avril et "Syrie : Imaginer Palmyre exorcisée ..." qui est publié ce jour 15 avril.
    - J’habite à Salta en Argentine depuis Juin 2011, avec mon épouse Sandra et avec les siens. Un peu lassé des rapports de mission, j’ai abordé un autre genre d’écrit (roman, mi-récit, mi-fiction) rendu possible par la distance et le temps dont je dispose. Un texte d’environ 200 pages est en attente de publication (livre, E-book ?), sans pression mais non sans détermination. J’ai écrit ce texte pour qu’il soit publié, car je tiens à "sauvegarder" son contenu particulier, plus collectif que personnel, étant l’un des derniers témoins d’un temps, d’une histoire et sans doute d’un peuple, que recouvre peu à peu l’asphalte et d’autres (incertaines) convictions ... Reste à intéresser un éditeur, démarche que j’ai différée (le texte est clos depuis 7 mois, déjà) et ... vous êtes mon premier contact professionnel à ce sujet ... avec la sensation que vous êtes une personne à qui je peux confier ce texte particulier. Je travaille actuellement (en pointillé) à l’écriture d’un 2ème texte, qui donne suite au 1er, si l’on peut dire. Différent, mais dans le prolongement.
    Merci de me dire si je peux vous passer copie d’un échantillon pour avis, comme proposé sur votre message.
    Dans l’attente de votre réponse et de vos instructions.
    Bien cordialement,
    Duval Gil Garcin
    PS : Je suis l’auteur d’un apport (cahier séparé, signé) à l’ouvrage collectif "Les Simples entre Nature et Société" des Editions l’EPI / Etudes Populaires et Initiatives, 1983, brochure parue suite à l’exposition homonyme. La création de cet album illustré d’ethnobotanique (vulgarisation & libre expression) a été portée par Pierre Lieutaghi. On peut le trouver, entre autres, à la Librairie de Salagon (04 Mane, près de Forcalquier, Haute-Provence, ma région d’origine).