Merci la terre !

"Les plantes, c’est le vert. Presque toutes les plantes sont vertes. A la campagne, dans les parcs des villes, et le long de certeines rues, dans le pot sur le rebord de la fenêtre, avec le géranium, dans mon assiette, avec la purée d’épinards. C’est vert. Les plantes sont à la base de l’univers vivant.

Elles seules ont la capacité d’absorber le rayonnement solaire et d’en utiliser l’énergie pour fabriquer de la chlorophylle, de transformer le gaz carbonique en oxygène et de produire de la matière combustible pour les animaux et les hommes. L’oxygène que rejettent les plantes vient de l’eau.

Sans plantes, il n’y aurait ni animaux, ni hommes, ni agriculture, ni industrie... Sans plantes, il n’y aurait ni air à respirer, ni céréales, ni légumes, ni fruits, ni viande - les animaux que nous mangeons sont herbivores -, ni lait.

Pas de combustible non plus, bois, charbon ou pétrole. Le pétrole résulte de l’accumulation de matière organique, surtout d’origine végétale, qui s’est sédimentée à grande profondeur, le charbon a une origine comparable mais s’est formé dans des conditions différentes, tourbières ou marécages.

Tout autour de nous, les plantes travaillent dans le plus grand silence à fabriquer la vie."

In Merci la terre ! - Nous sommes tous écologistes, Alain Hervé, éd. Sang de la Terre, 2012, p. 22.