Le langage (5)

"Au début était le Verbe." Je n’ai pas lu la Bible. C’était écrit trop petit. Et il paraît que "Dieu" est traduit de travers, le texte hébreu dit "les dieux". Mais ça n’a aucune importance puisqu’il y a le Verbe. Et le Verbe passe bien au-delà de tout, aucune traduction ne peut le déranger. Je me demande si je Verbe ne serait pas une vibration. Une vibration d’une telle intensité que d’elle est né l’univers. Je ne sais pas si j’ai lu ça quelque part, il y a longtemps, à une époque où toutes ces choses ne trouvaient en moi aucun écho ou si je l’ai senti de moi-même en cette nuit de Noël. Je pense que c’est plutôt un écho très lointaine et j’ai l’impression, aussi, que ces livres que je relis depuis le départ n’ont pas été écrits seulement par Jean Dorst, Romaiin Gary, Saint-Exupéry, Steinbeck, c’est-à-dire par des hommes mais par les hommes. Et ces oeuvres sont notre oeuvre à tous et notre héritage ensemble."

Bernard Moitessier, in La longue route, p. 190-191.