La valeur des choses selon Ohiyesa

Enfant je savais donner ; j’ai oublié cette grâce depuis que je suis devenu civilisé. J’avais un mode de vie naturel alors qu’aujourd’hui, il est artificiel. Tout joli caillou avait une valeur à mes yeux ; chaque arbre qui poussait était un objet de respect. Maintenant, je m’incline avec l’homme blanc devant un paysage peint dont on estime la valeur en dollars.

Ohiyesa, écrivain indien (Charles Alexander Eastman 1858-1939).