Ah l’oxygène !

Le voyage de Seepia-LaSeiche-Eva a considérablement changé dans ce "maintenant" qui jamais ne se termine. Tout récemment, j’ai reçu deux grands bols d’air frais, tout d’un coup, par surprise alors qu’il venait de m’être validé que le chemin était le bon. L’un de Pierre-Elie, et l’autre, au même moment de Laurent Elie, beauté du net, je ne connais ni l’un ni l’autre.

Pierre-Elie doit être le 3e ou 4e lecteur de Femmes de l’être... « J’ai presque terminé, je tiens ici à saluer votre courage à toutes les deux pour cette publication/témoignage… Qui donne un sens profond à "l’espoir dans l’humanité"… J’ai été profondément touché par votre attention permanente au quotidien, à bien faire, à vivre dans le bien pour vous et pour les autres… Vos bienveillances réciproques irradient bien au-delà d’une simple lecture de l’ouvrage, et de vos rapports l’une à l’autre, ce livre/témoignage un « bijou » d’humanité pour moi… Voyez-vous pour un homme comme je le suis, voir dans ces lignes, toutes les nuances de la féminité, et leurs regards sur le monde… Est un pur délice, si j’avais un fils, à ses 18 ans je lui aurai offert ce livre, et lui aurai demandé qu’on l’évoque ensemble, moi son père… Je vous remercie, j’ai adoré. »

Laurent Elie et son invitation si joyeuse à semer des graines de voir... et quoi d’autres ?

Merci.